Nutriscore, Yuka, quels sont les limites des indicateurs santé ?

C’est dernières années, de nombreuses applications sont apparues afin d’éclairer les consommateurs sur la nature des produits qu’ils consomment. 

Parmi ces initiatives, des applications comme Yuka, scan eat, le nutriscore etc. 

Si globalement ces applications ont effectivement la capacité d'éclairer les consommateurs vers des choix de consommation plus sain, il n’en reste pas moins que, comme bien souvent la réalité subtile peine à rentrer dans quelques lignes de code.

Un texte sans context n’est qu'un prétexte !

La faiblesse des méthodes d’analyse informatique y inclutant l’intelligence artificielle réside aujourd’hui dans l'ambiguïté.

C’est pour cette raison que l’on vous demande de faire vos photos d’identités sans sourire, bien en face, sans chapeau etc. La machine fonctionne avec des lignes de code lui donnant des instructions précises, dans un cadre très spécifique. Il suffit alors d’une petite variation de cadre, où d’un cadre mal ajusté pour que le résultat soit incohérent, ou complètement faussé. La machine ne fait pas la distinction entre le bien ou le mal, et n’a pas non plus de parti-pris, elle fait un simple constat factuel par comparaison des données que l’on lui a demandé d’analyser.

Pour les applications qui testent les valeurs nutritionnelles, il en va de même. 

Il est donc important de conserver une vision critique des choses car là où la machine ne vois que des 0 ou des 1 , l’Homme lui est capable de comprendre les subtilités qui résident dans l'infinité de possibilités décimales du 0.0001 au 0.9999.

Que donc penser de ces applications ?

Encore une fois il vaut mieux fait que parfait : les applications nutritionnelles, et autres indications santé sont une avancée pour les consommateurs les moins avertis qui cherchent à préserver leur santé et/ou à effectuer une consom'action. 

Il faut cependant garder un esprit critique face à la situation présentée.

Pour citer un exemple concret, si un des nutriments à limiter concerne les graisses, et que vous analyser le nutri score d’une huile d’olive composée à 100% de graisses, alors le résultat ne sera décidément pas bon. 

Également, si l’évaluation de tous produit se rapporte à une consommation de 100 grammes, alors qu’en est-il des produits dont on consomme généralement qu’une dizaine de grammes, tel que les amandes, les confitures, le chocolat ou un Coffee Pixels ?

En cela Yuka est plus performant que les autres, car l’application propose des critères d’analyse différents selon le type de produits visé. 

Malgré tout, on vous le donne dans le mille : le Café solide n’entre encore dans aucune des catégories proposées, selon les normes que nous essayons d'établir avec notre philosophie du Beyond Organic.

Pixels après Pixels, des forêts NOUS régénérons ! A bientôt !

Guillaume pour Coffee Pixels France.


9 comments

  • jXBMOTIQDKCWGbU

    ELUNJFYP

  • IKQapBPNSGcukHw

    BVITeYZosDHhA

  • lneFriUpVQ

    RLEKpZYXklIAy

  • CiNxlmYQyXgk

    iDNxBahUroYf

  • cpdWiQmaJlTqfz

    LfGucRdJkboQSeX


Leave a comment